Le Développement durable numérique

Cette interview que je retranscris ci-dessous est parue suite à une passionnante conférence de Frédéric Bordage à la CCI Savoie Chambéry. Gérant de la société Green IT, Frédéric Bordage à en effet détaillé les effets dévastateurs de « l’obésité numérique » et les bienfaits d’une sobriété nécessaire et génératrice de valeur ajoutée.

Si le terme de décroissance est souvent mal accueilli, il est pourtant nécessaire de devenir plus économe et plus sobre sur nos sites internet.Je pense que cette tendance deviendra un mouvement de fond d’ici quelques années, tout du moins je l’espère


« C’est bon pour la planète et c’est bon pour les affaires »

Fabrice Court, vous êtes graphiste, créateur de sites Internet à Chambéry. Qu’attendiez-vous de la rencontre proposée par la Chambre de commerce et d’industrie de la Savoie ?
Dans l’annonce de l’événement, le mot « écoconception » a retenu mon attention. A titre personnel, je suis attiré par cette démarche. Je composte. Je suis « Zéro déchet ». Je n’avais pas d’attente particulière. J’étais curieux, en me disant que si la CCI Savoie m’invitait j’allais apprendre quelque chose. Par la qualité de l’intervention, cette attente a été dépassée.

Que vous a apporté cette présentation ?
Il est possible de s’appuyer sur ce témoignage pour estimer ce qu’il est possible et nécessaire de faire. Il existe d’autres manières de fonctionner et des process à réformer. C’est une question que devraient partager tous les acteurs économiques. Plutôt que cette surenchère de consommation, il faudrait de la « consommaction ».

Est-il possible de proposer cette approche à vos clients ?
C’est un esprit qu’il faut proposer. Mais il est difficile de mettre en place cette approche. Selon leur culture, les clients veulent un site qui ressemble aux autres, pas forcément léger, voire ouvertement tape-à-l’oeil, avec des animations qui clignotent de partout. Si j’arrive à acquérir ce savoir éco-conceptif, je vais peut-être pouvoir sensibiliser mes clients au fait qu’un site économe, c’est bon pour la planète et c’est bon pour les affaires car il sera plus véloce, plus rapidement consultable et mieux référencé. Je ne sais pas si je pourrai l’appliquer à chaque fois, mais l’esprit sera présent lors de la création de sites ou de contenus.

En termes de business, que peut vous apporter cette manière de travailler ?
Je serais assez tenté par une certification pour que cette démarche fasse partie de mes habitudes de travail et me permette de me différencier.

Source :
CCI Savoie
Mars 2019 – Développement durable : l’énergie du changement
Partenaires Savoie 142 mars-2019-p36

0 réponses

Ajouter un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *